Concert


18 juillet 2015 - 18h00 Imprimer  Envoyer par email
  J.M. Fumas (contre-ténor) et l’ensemble Pugnani
Abendmusik

Programme :

Musiques Sacrées de J.S. Bach et ses prédécesseurs

C’est Dietrich Buxtehude qui rend célèbres les « veillées musicales » (Abendmusiken), concerts spirituels où sont donnés des cycles de cantates et d'oratorios répartis sur plusieurs dimanches, en dehors du cadre des offices. Créés par son prédécesseur Franz Tunder dès 1646 il les programme durant l'Avent enchaînant sur cinq dimanches les cinq parties d'un oratorio. Ils seront organisés jusqu'en 1810.

Biographie :

J.M. Fumas:
Les classes de piano, d’orgue et de chant de l’ENM de Saint-Etienne, l’enseignement de Jacqueline Bonnardot au CNSM de Lyon, celui d’Helena Lazarska à la Hochschule de Vienne, les conseils de Rachel Yakar au Studio Baroque Opéra de Versailles et ceux d’Annie Trolliet-Cornut aujourd’hui forment le solide bagage de Jean-Michel Fumas.
Il a débuté en pratiquant la polyphonie de la Renaissance et de l’âge baroque avec les principaux ensembles de musique ancienne : La Fenice, Il seminario musicale, Jacques Moderne, A sei voci, les Paladins, Le poème harmonique, Akademia… Au concert, il s’est très vite confirmé comme soliste, se faisant remarquer ainsi dans le corpus des œuvres majeures de Haendel, Vivaldi, Scarlatti, Pergolèse et bien sûr Bach, compositeur cher à son cœur, mais aussi dans les œuvres classiques : Haydn, Mozart, ou modernes : Britten, Franck Martin, L. Bernstein ; sous les baguettes de Fabio Biondi, Jean-Claude Malgoire, Hugo Reyne, Jean-Christophe Spinosi, Hervé Niquet, Bob Van Asperen, Michel Corboz…
Il s’exprime avec bonheur dans un répertoire plus intimiste comme celui des airs Elizabéthains de Dowland qu’il chante accompagné du luthiste Eric Bellocq, des cantates italiennes de Haendel ou de Scarlatti, mais aussi les Leçons de Ténèbres de François Couperin qu’il a chanté en duo avec Gérard Lesne et tout récemment au Festival Les Jardins Musicaux en Suisse. Il est régulièrement invité à se produire avec Mensa Sonora.
Il fréquente souvent les Opéras de Lully, Desmarets, Charpentier et aborde avec succès les rôles lyriques (rôle-titre d’Orphée et Eurydice de Gluck avec l’Orchestre de Chambre de Genève en mai 2006). Il a chanté le rôle de la Sorceress dans Didon et Enée de Purcell et récemment celui de Medoro dans Orlando de Haendel avec l’Atelier Lyrique de Tourcoing dirigé par Jean-Claude Malgoire.

Ensemble Pugnani:
C’est sous l’impulsion de son premier violon et directeur
musical, Emmanuel Curial, et de sa rencontre avec des interprètes de talent, qu’est né en 2012 l’ensemble Pugnani. Son ambition est de promouvoir et diffuser le répertoire instrumental et vocal, des périodes baroque et classique.
Il réunit des musiciens de renom, formés au sein des plus prestigieux orchestres baroques européens tels que : Les Talens Lyriques (dir. Christophe Rousset), Les Arts Florissants (dir. William Christie), Le Concert d’Astrée (dir. Emmanuelle Haïm), L’Ensemble Matheus (dir J.C Spinosi), Le Parlement de Musique (dir. Martin Gester), Le Concert Spirituel (dir. Hervé Niquet), Le Collegium Vocale (dir. Philippe Herreweghe), Les Musiciens du Louvre (dir Marc Minkowski)...
Après avoir collaboré depuis de nombreuses années lors de concerts de musique de chambre, les membres de l’ensemble ont évolué vers de nouveaux rivages, explorant ainsi un large répertoire allant du XVIIè Siècle au début du XIXè Siècle.