Concert


26 juin 2022 - 16h00 Imprimer  Envoyer par email
  Caroline Bardot (soprano), Bérengère Sardin (harpe italienne)

Programme :

"Arie Soave"
Voix et Harpe dans l’Italie du Seicento

Reflets de l’Italie du XVIIe s. qui invente le dialogue entre soliste et accompagnement (la secunda practica) et met en musique les oeuvres de ses grands poètes.


Toccata Seconda e Ligature per l'Arpa – G.M. Trabaci (1575-1647)
Toccata arpeggiata – G. Kapsberger (1580-1651)
Vedrò il mio sol – G. Caccini (1551-1618)

Toccata quarta – A. Mayone (1565-1627)
Aura Soave – L. Luzzaschi (1545-1607)
Canzone terza in Aria di Corrente – A. Piccinini (1566-1638)

Canzonetta Spirituale sopra alla nanna – T. Merula ( 1595-1665)
Passacagli Anonyme – Manuscrit Chigi QIV 26

Toccata per il cembalo – B. Pasquini (1637-1710)
Partita sopra la Aria della Folia da Espagna – B. Pasquini (1637-1710)

Triste desert – M.A.Charpentier (1643-1704)
Passacaille Del Seigr. Louigi – L.Rossi (1597-1653)

Allemande, Gavotte – Ch. Mouton (1626-1699)
Que les jaloux transports – S. Le Camus (1610-1677)
Courante – Ch. Mouton

Deh piangete – J.B. Lully (1632-1687)
Chaconne – Ch. Mouton

Allemande Grave – G. Le Roux (1660-1707)
Rondeau – J. Duphly (1715-1789)
Le doux silence de nos bois – H. D'Ambruis (c.1660-1702)

Biographie :

Caroline Bardot
Après avoir obtenu un prix de chant lyrique au Centre de Formation du Jeune Chœur de Paris (L. Equilbey), parallèlement à des études de Littérature, Caroline Bardot poursuit sa formation au sein de la classe de « chant musique ancienne » du CNSM de Lyon, qu’elle quitte en 2009 avec un prix mention Très Bien à l’unanimité.
Elle se produit régulièrement comme soliste ou au sein de divers ensembles spécialisés tels que Correspondances, Les Artifices, La Fenice, Le Concert Spirituel, Pygmalion, le Chœur de chambre de Namür, pour le répertoire baroque ; La Main Harmonique pour la musique de la Renaissance, et La Camera delle Lacrime, Canto Coronato, l’Ensemble vocal de Notre-Dame, et en collaboration avec Pierre Hamon pour la musique médiévale. Avec ces ensembles, on a pu l’entendre dans le cadre de prestigieux festivals de musique ancienne comme ceux de Saintes, Utrecht, Anvers, La Chaise-Dieu, Arques-la-Bataille, Pontoise, Noirrac, Bruges, mais également dans des contrées plus lointaines, comme les USA, la Chine, Beyrouth, Bogota, Malte… Elle se produit en duo avec des continuistes, tels que Benjamin Steens et Jean-Luc Ho à l’orgue, ou encore Diego Salamanca au théorbe et au luth, dans cette forme intimiste qu’elle affectionne particulièrement. Passionnée par la redécouverte du théâtre baroque, elle s’est formée à la gestuelle, la prononciation restituée et la déclamation de cette époque auprès d’Eugène Green, et de Jean-Denis Monory.
Parallèlement à cette activité de concertiste, Caroline Bardot ressent le besoin de transmettre son expérience par le biais de l’enseignement, individuel et collectif. Elle est à l’origine de la création d’une classe de chant baroque au Conservatoire de Levallois en 2009, où elle y en-seigne le chant et la musique d’ensemble. En 2019, elle a animé la formation sur les Polypho-nies françaises du XVIIe siècle. En 2020, elle s’est vu confier l’enseignement du chant pour les élèves instrumentistes du département de musique ancienne du Conservatoire de Paris.

Bérengère Sardin
C’est à l’ENM d’Angoulême que Bérengère débute la harpe et la flûte à bec. Puis au CNR de Toulouse, elle s’initie à la harpe ancienne et acquiert une Licence de musicologie. En 2006, elle est admise au CNSMD de Lyon dans la classe d’Eugène Ferré. En 2008, elle est récompensée du 1er prix à l’unanimité du 2ème Concours de Musique de Chambre avec Harpe de Madrid. Elle a participé à l’Académie Baroque d’Ambronay (J. Tubery) avant de suivre une année d’Erasmus à l ‘Escola Superior de Musica de Catalunya (ESMUC), avec Mara Galas-si. Bérengère collabore avec divers ensembles de musique ancienne, comme Doulce Mémoire (D. Raisin-Dadre), Les Musiciens de Saint-Julien (F. Lazarevitch), Le Poème Harmonique (V. Dumestre) Hesperion XXI (J. Savall), Le Concert d’Astrée (E. Haim), Les Cris de Paris (G. Jourdain), Tasto Solo (G. Perez), l’Ensemble Vocal de Notre Dame de Paris (S. Dieudonné) , Pygmalion (R. Pichon). Elle a été boursière de la Fondazione Giorgio Cini de Venise en 2011 sous la direction de Pedro Memelsdorff. Elle a obtenu la Bourse Déclic Jeune de la Fondation de France et la Bourse Adami en 2012 pour son projet Redécouverte de la musique pour harpe du XVIIIe siècle.

Tarifs :

Tarif plein : 16 €
Tarif réduit : 12 €

Réservations :

Après le 15 juin… à l'entrée du concert

Ou à L'OTSI place de la Halle 45260 Lorris
Tel : 02.38.94.81.42

requete invalide supp ip